Les adultes sont collectivement responsables de l’éducation

lundi 19 janvier 2015 | par CDPE 68

 Les adultes sont collectivement
responsables de l’éducation

Les événements de ces derniers jours avec leur conséquences locales telles que celles vécues au Collège Villon de Mulhouse ainsi que dans plusieurs autres établissements scolaires  doivent nous donner l’occasion de prendre du recul et de réfléchir…

Depuis de nombreuses années la FCPE du Haut Rhin met tout en œuvre pour que dans les collèges de Mulhouse et du Haut-Rhin dits “sensibles”, on continue de faire en sorte que l’école de la République soit la moins inégalitaire possible et que chaque enfant puisse, grâce à cette institution, trouver sa place dans la société.

Année après année, établissement par établissement, les élus FCPE sont aux côtés des enseignants et des équipes administratives pour trouver sur le terrain, de façon concrète, sans démagogie, ni publicité, les moyens d’agir en ce sens, de faire en sorte que les parents puissent s’investir dans l’école et dans l’avenir de leurs enfants.

Sans jamais céder au fatalisme, avec volonté, nos élus travaillent au quotidien, de manière totalement bénévole, dans ce but.

Dans ces établissements, on  a trop longtemps préféré mettre la poussière sous le tapis et ne pas reconnaître, à la fois l’inégalité de cette école républicaine et les tensions et tentatives de replis communautaires où chaque mot, chaque acte peut très vite se révéler être un détonateur.

Derrière les discours de façade politiquement corrects, il existe une réalité au collège Villon comme dans d’autres établissements du Haut Rhin : celle de la responsabilité collective des adultes. Face au flot de l’information tronquée ou partisane véhiculée notamment par les réseaux sociaux auxquels les enfants et les adolescents sont très perméables, il est plus que jamais nécessaire que les adultes assurent et assument leur responsabilité d’éducation et de modèle, voire de contre modèle.

Et lorsque l’on dit adulte, cela sous-entend tous les adultes entourant les enfants et au premier rang desquels bien évidemment les parents. Ceux-ci doivent plus que jamais être dans l’explication et non dans la réaction, voire dans le soutien subjectif des enfants.

Les enseignants ensuite dont le travail et l’abnégation dans les collèges sensibles n’est plus à démontrer : ceux-ci doivent plus que jamais travailler dans l’objectivité et la neutralité, dans le strict respect de leur mission et de leur déontologie. Pour autant le dialogue et l’explication de la société doivent être intensifiés, avec des moyens et des formations adéquates pour ne pas laisser des situations banales servir de bombes à retardement…  .

Toutes les actions de la FCPE 68 vont et iront dans ce sens, car notre seul but est de tout faire pour assurer une certaine quiétude dans les établissements scolaires pour que élèves puissent y faire ce pourquoi ils y viennent tous les jours : se former, réussir leur scolarité et apprendre à vivre ensemble.

Téléchargez le communiqué au format pdf : (communiqué collège villon 16 janvier 2014)

image_pdfimage_print

Vous pouvez suivre toutes les réactions en utilisant le flux RSS 2.0. | Vous pouvez partager par mail cet article. ( * )